McKenzie (MDT)

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

L’approche McKenzie est apparue dans le paysage de la physiothérapie autour des années 50 en Nouvelle-Zélande.

Robin McKenzie a développé cette approche pour le traitement de la région lombaire, d’abord à partir d’observations sur une multitude de patients qui présentaient à peu près le même tableau clinique après un épisode traumatique plus ou moins semblable.

Ceci l’a amené à établir une classification à partir des symptômes.

Au départ, on parlait d’approche en extension. On comprend mieux pourquoi à ce moment on favorisait le travail en extension lombaire.

La recherche aidant, la technique a évolué vers une préférence de direction et s’est étendue à tous le rachis (mechanical diagnosis and therapy).

On pouvait alors établir trois grandes catégories de lésions, soit les dérangements, les dysfonctions et les syndromes posturaux.

Cette approche mise beaucoup sur l’auto prise en charge par le patient de son problème.

Récemment, des essais cliniques ont montré l’efficacité de la méthode pour le traitement des membres supérieurs et inférieurs. Cette façon de traiter a depuis fait ses preuves à un point tel qu’aux États-Unis, les compagnies d’assurances rémunèrent plus avantageusement les traitements qui relèvent de l’approche McKenzie, argumentant que le nombre de traitements pour un problème donné est nettement diminué avec un plus faible taux de récidive.

Donc, si vous voulez faire partie des chanceux qui bénéficient de cette modalité thérapeutique et soulager vos douleurs rapidement, prenez rendez-vous sans tarder!